Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Pièces à conviction. Sud-Soudan : le premier pas dans les affaires pour DSK

Après l'affaire du Sofitel et l'arrêt de sa carrière politique, Dominique Strauss-Kahn fonce. Il rencontre un homme d'affaires, Thierry Leyne. Entre eux, l'entente est immédiate. Le 14 mai 2013, les deux hommes sont au Sud-Soudan, où Thierry Leyne participe à la création d'une banque d'investissement. Il propose à DSK d'en être le conseiller. Extrait de "Pièces à conviction" du 18 mai 2016.

Pièces à conviction/France 3

C'est la première collaboration entre Dominique Strauss-Kahn et Thierry Leyne : une banque d'investissement au Sud-Soudan. En 2013, ce pays est exsangue après vingt-deux ans de guerre civile. Le 14 mai, DSK et Thierry Leyne atterrissent dans la capitale Djouba pour inaugurer la National Credit Bank, une banque d’affaires créée par Thierry Leyne avec des businessmen sud-soudanais. Ce jour-là, c'est la fête à Djouba pour l'inauguration. Les deux hommes font une arrivée remarquée. Hereward Holland, correspondant d'une grande agence de presse internationale, se souvient : "DSK est arrivé dans un convoi de gros 4 x 4 rutilants […]. C'était extraordinaire de voir cette figure éminente inaugurer une obscure banque. Pas très glamour comme retour médiatique. C'était étrange."

Une banque qui suscite beaucoup d'interrogations

Qu'est venu faire Dominique Strauss-Kahn au Sud-Soudan ? Il doit se "refaire" après ses déboires judiciaires. Malgré la suspicion qui entoure Thierry Leyne dans le milieu de la finance, il lui fait confiance. Selon Hereward Holland, "le pays est connu pour distribuer du cash aux tribus, aux appuis officiels, à leurs familles. A mon avis, cette banque aurait pu servir à faire sortir de l'argent du pays pour le mettre à l'abri dans des paradis fiscaux."  C'est bien au Sud-Soudan que le lien entre DSK et Thierry Leyne s'est renforcé.

 Extrait de "DSK Business", une enquête de "Pièces à conviction" difusée le 18 mai 2016.