VIDEO. Marche des familles des otages à Paris : "Maintenant, on veut des résultats"

Les proches des quatre salariés français enlevés au Niger et détenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique depuis trois ans ont remis une lettre à l'Elysée et au Quai d'Orsay, lundi matin.

FRANCE 3

Les familles des otages ont organisé une marche en compagnie d'une douzaine de proches des quatre otages français détenus au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Amis, épouse, fiancée, père, beau-frère, cousin, sont partis, bardés de banderoles et de sacs à dos, vers 3 heures du matin, lundi 16 septembre, du siège de Vinci à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) pour une marche d'une quinzaine de kilomètres jusqu'à Paris.

Ils se sont arrêtés sur différents points symboliques, comme les sièges des entreprises françaises auxquelles appartiennent les otages (Areva, Vinci) et différents lieux de pouvoir (Elysée, Sénat, Assemblée nationale) pour y remettre une lettre à chacune de leurs étapes.

Frédéric Cauhapé, le beau-frère de l'otage Marc Féret, et Françoise Larribe, épouse de l'otage Daniel Larribe, ont livré leur sentiment, ce matin à l'approche du Quai d'Orsay.

Les familles des quatre otages français détenus au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) arrivent devant l\'Assemblée nationale, à Paris, le 16 septembre 2013.
Les familles des quatre otages français détenus au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) arrivent devant l'Assemblée nationale, à Paris, le 16 septembre 2013. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)