VIDEO. Afrique du Sud : les femmes des mineurs entonnent des chants anti-apartheid

Elles ont chanté et dansé près de la mine de Marikana, en Afrique du Sud, où 34 grévistes ont été tués et 78 autres blessés la veille par des policiers.

Francetv info

AFRIQUE - Elles ont entonné les chants révolutionnaires qui ont autrefois servi d'hymnes dans la lutte contre le régime raciste de l'apartheid. Une centaine de femmes de mineurs se sont réunies vendredi 17 août près de la mine de Marikana, en Afrique du Sud. Elles ont chanté et dansé à quelques centaines de mètres de la colline où 34 grévistes ont été tués et 78 autres blessés la veille par des policiers. 

Le lieu du massacre est ceinturé par un cordon de voitures blindées. Personne ne peut y accéder hormis les enquêteurs. Les forces de l'ordre qui ont ouvert le feu sur des mineurs grévistes en Afrique du Sud jeudi ont agi en état de légitime défense, a déclaré vendredi la chef de la police nationale. La fusillade est l'opération policière la plus meurtrière menée depuis la fin de l'apartheid dans le pays, en 1991.

Des femmes manifestent le 17 août 2012 près de la mine de Marikana (Afrique du Sud), où 34 mineurs grévistes ont été tués et 78 blessés par la police la veille.
Des femmes manifestent le 17 août 2012 près de la mine de Marikana (Afrique du Sud), où 34 mineurs grévistes ont été tués et 78 blessés par la police la veille. (SIPHIWE SIBEKO / REUTERS)