Tunisie : une crise politique qui divise dans le pays

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tunisie : une crise politique qui divise dans le pays
FRANCEINFO
Article rédigé par
G.Papin, R.Miri, M.Anglade - franceinfo
France Télévisions

Le président Kaïs Saïed a limogé son Premier ministre dimanche 25 juillet. Lundi, les partisans du président se sont opposés à ceux du parti Ennahdha, majoritaire à l’Assemblée.

Lundi 26 juillet, deux camps se sont opposés devant le Parlement à Tunis, en Tunisie. Les soutiens du président Kaïs Saïed sont venus manifester et montrer leur opposition aux partisans du parti Ennahdha, majoritaire à l’Assemblée. Jets de pierres, slogans hostiles : la tension était palpable. La veille, jour de la fête de la république dans le pays, une partie de la population avait manifesté notamment contre la situation politique mais aussi la gestion de la crise sanitaire en Tunisie.

Le Premier ministre limogé

Face à la situation politique du le pays, Kaïs Saïed a pris une mesure immédiate : il a limogé son Premier ministre, Hichem Mechichi, et suspendu les travaux du Parlement. De son côté, Hichem Mechichi s’est rapproché d’Ennahda, parti majoritaire à l’Assemblée. Le ministre de la Défense mais aussi celle de la Justice ont également été limogés. Des décisions qui plongent un peu plus la Tunisie dans une crise politique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tunisie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.