Cet article date de plus de cinq ans.

Tunisie : un couvre-feu instauré après des débordements

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tunisie : un couvre-feu instauré après des débordements
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les manifestations se multiplient dans tout le pays contre le chômage et l'exclusion. Le point sur la situation avec France 3.

Après plusieurs jours de manifestation en Tunisie, un couvre-feu a été instauré dans le pays ce vendredi 22 janvier. Une mesure pour empêcher d'autres rassemblements. "Malheureusement, il y a des bandits qui exploitent la situation, particulièrement dans la région de Tunis. Ils commettent des vols et s'en prennent aux biens des citoyens. C'est pourquoi il a été décidé de l'instauration d'un couvre-feu de 20h à 5h du matin", a déclaré le président tunisien Béji Caïd Essebsi.

Une aide française 

C'est à Kasserine hier que les manifestations ont dégénéré en affrontements. Des jeunes pour la plupart. C'est la mort de l'un d'entre eux qui a mis le feu aux poudres. Ils réclament simplement du travail. "En cinq ans, rien n'a changé. Tout ce qu'on veut, c'est des emplois", lance à France 3 un Tunisien. Mais à Tunis, des banques ont été attaquées et pillées. C'est le chômage qui désespère la population. Cinq ans après la révolution, l'économie du pays stagne toujours. Ce soir, la France a débloqué un milliard d'euros pour la Tunisie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.