Tourisme : les Algériens «envahissent» comme promis la Tunisie

Plus de 8.000 Algériens franchissent quotidiennement la frontière terrestre tunisienne. A Hammamet, Sousse et dans les autres stations balnéaires, le raï a supplanté les tubes occidentaux. Sur la plage, «Way, way » damne le pion à Shakira.

Plage publique La Goulette le 2 août 2015
Plage publique La Goulette le 2 août 2015 (Zoubeir Souissi/Reuters)
Dans une déclaration d’amour dont ils ont le secret, les Algériens avaient fait une promesse aux Tunisiens au lendemain de l’attentat de Sousse le 27 juin 2015 qui avait vidé le pays de ses touristes : «on va vous envahir cet été ! ». Comme il n’y a pas d’amour mais seulement des preuves d’amour, les Algériens sont passés à l’action après le ramadan. Selon le quotidien El Watan, ils sont plus de 8.000 à franchir quotidiennement la frontière terrestre tunisienne «malgré l’imposition d’une taxe à l’entrée de 15 euros pour chaque véhicule et la hausse des prix des services et des produits de consommation».

Capture d\'écran
Capture d'écran (DR)

«Une fois de plus, les Algériens sont les plus en vue dans les villes touristiques de Hammamet, Nabeul, Sousse, pour ne citer que celles-là. Ils sont visibles un peu partout et créent de l’ambiance chaque soir sur l’esplanade de Hammamet Yasmine au rythme de la musique raï», relève El Watan.

Capture d\'écran
Capture d'écran (DR)

Le président du cabinet de la ministre tunisienne du Tourisme Nabil Bazyouch a indiqué fin juin que, selon plusieurs responsables des tours opérateurs algériens, le nombre de touristes algériens atteindra les deux millions pour la saison estivale.