Prix Nobel de la paix : le quartette du dialogue national tunisien récompensé

Ses membres ont favorisé le maintien de la transition démocratique dans le pays .

FRANCE 2
Le comité Nobel de la paix a choisi de mettre à l'honneur la jeune démocratie tunisienne issue de la révolution de 2011. Un acteur qui a joué un rôle décisif dans la survie du mouvement a été mis à l'honneur par le prix : le quartette du dialogue national tunisien.
Le 25 juillet 2013, la Tunisie apprend avec effroi l'assassinat de Mohamed Brahmi, figure politique de la gauche tunisienne. L'annonce de sa mort déclenche une vague de colère qui menace la révolution.
 
À ce moment, le quartette se met en place : le patronat, les syndicats, les avocats, la Ligue des droits de l'homme tunisienne parviennent à remettre tous les acteurs politiques autour d'une même table. "C'est autour de ce quartette que la négociation a pu être renouée et qu'une constitution moderne a vu le jour", explique Antoine Basbous, président de l'Observatoire des pays arabes.

Un encouragement

Le quartette a maintenu en vie la démocratie. Le pays a récemment été frappé par des attentats sanglants. Ce prix Nobel semble être un encouragement à continuer sur la voie de la démocratie, coûte que coûte. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Houcine Abbassi, le secrétaire général du syndicat UGTT, une des parties prenantes du quartette récompensé par le Nobel de la paix.
Houcine Abbassi, le secrétaire général du syndicat UGTT, une des parties prenantes du quartette récompensé par le Nobel de la paix. (FETHI BELAID / AFP)