Cet article date de plus de huit ans.

L'université de La Manouba, à Tunis, théâtre de violences

Des heurts entre étudiants salafistes et progressistes, dont certains de l'Union générale des étudiants tunisiens, ont eu lieu à la faculté de lettres, le 7 mars 2012.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Affrontements à La Manouba, le 7 mars 2012, entre des étudiants salafistes et d'autres étudiants de l'université de Tunis. (FTV)

Les violences ont éclaté après la sanction, le 2 mars, de six étudiants, partisans du port du voile intégral islamique en cours, ce que refuse l'administration.

Depuis le 28 novembre, la situation s'est dégradée dans cette faculté de 13.000 étudiants : fermeture pendant près d'un mois, enseignants insultés, salles de  classe saccagées... Les intégristes ne désarment pas et les décisions du conseil de discipline à l'encontre des six étudiants (avertissements ou exclusions, allant jusqu'à un an pour le principal meneur du mouvement pro-niqab) ont remis le feu aux poudres.

 


Reporters, le 7 mars 2012

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.