Intempéries en Tunisie : le bilan des inondations s'alourdit

Lundi 24 septembre, la Tunisie constate l'ampleur des dégâts. Deux jours plus tôt, des pluies torrentielles se sont abattues sur le pays faisant cinq victimes et d'importants dégâts matériels.

Cette vidéo n'est plus disponible

Une portion de route a été totalement détruite. Aux abords de Nabeul, en Tunisie, les pluies diluviennes du week-end ont endommagé toutes les infrastructures, l'électricité, l'eau, les ponts... Les habitants, livrés à eux-mêmes, sont désemparés. Dans certains quartiers de la ville, l'eau est montée jusqu'à 1,70 mètre. Emportées par la crue ou électrocutées, cinq personnes ont perdu la vie. D'autres ont été sauvées de justesse, secourues à l'aide d'une simple corde.

Le Premier ministre sur place pour soutenir les sinistrés

Le 24 septembre, au lendemain du déluge, Youssef Chahed, le Premier ministre tunisien s'est rendu sur place pour rencontrer les sinistrés et leur promettre de l'aide. L'urgence est, pour lui, d'ouvrir les routes le plus rapidement possible, car certains villages sont encore totalement isolés. L'institut national de météorologie confirme qu'il s'agit là d'un triste record : la Tunisie n'a jamais connu une telle intensité de pluies torrentielles en l'espace de quelques heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pont détruit après les pluies torrentielles qui se sont abattues à Bir Challouf, dans la région de Nabeul (Tunisie), le 23 septembre 2018.
Un pont détruit après les pluies torrentielles qui se sont abattues à Bir Challouf, dans la région de Nabeul (Tunisie), le 23 septembre 2018. (FETHI BELAID / AFP)