VIDEO. Tunisie : au moins 12 morts dans un attentat contre un bus de la sécurité présidentielle

Un bus de la garde présidentielle qui transportait la relève, une trentaine de militaires, qui a été visé à Tunis, mardi.

LOUBNA ANAKI - FRANCE 2

Après le musée du Bardo et la station balnéaire de Sousse, c'est le cœur même de la capitale tunisienne qui est frappé, mardi 24 novembre, par un attentat. L'explosion d'un bus de la garde présidentielle a fait au moins 12 morts et 16 blessés. Le drame s'est produit sur l'avenue Mohamed-V, l'une des artères les plus fréquentées de Tunis.

Action kamikaze, bombe ou projectile lancé contre le véhicule ? Aucune certitude n'est avancée par les autorités, trois heures après la déflagration. Le bus visé transportait une trentaine de militaires. De nombreuses ambulances, des pompiers et les forces de l'ordre se trouvent sur place, près du bus presque entièrement calciné.

Etat d'urgence et couvre-feu

"Au vu de cet évènement douloureux, de cette grande tragédie (...), je proclame l'état d'urgence pour 30 jours aux termes de la loi et un couvre-feu dans le Grand Tunis à partir de 21 heures jusqu'à demain 5 heures", a déclaré le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, dans une brève allocution télévisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police sur les lieux de l\'explosion d\'un bus à Tunis (Tunisie) le 24 novembre 2015
La police sur les lieux de l'explosion d'un bus à Tunis (Tunisie) le 24 novembre 2015 (MOHAMED KHALIL / AFP)