Tunisie : la réouverture du musée du Bardo reportée pour raisons de sécurité

La réouverture est reportée sine die, a indiqué, mardi, le musée, peu avant le retour prévu des visiteurs.

L\'intérieur du musée du Bardo, le 19 mars 2015, près de Tunis (Tunisie).
L'intérieur du musée du Bardo, le 19 mars 2015, près de Tunis (Tunisie). (FETHI BELAID / AFP)

Cet acte "symbolique" devait intervenir moins d'une semaine après l'attentat. La réouverture au public du musée du Bardo, prévue mardi 24 mars, près de Tunis, est reportée sine die pour "des raisons de sécurité", a indiqué la chargée de communication du musée.

"Nous avons été surpris à la dernière minute mais, pour des raisons de sécurité, on ne peut pas recevoir un grand nombre de visiteurs, selon le ministère de l'Intérieur", a-t-elle déclaré. La chargée de communication a confirmé, en revanche, la tenue d'une "cérémonie officielle" dans l'après-midi au musée.

Des policiers limogés

Lundi, six chefs de la police ont été limogés pour des "lacunes" dans la protection du quartier. De plus, le parquet a indiqué qu'un "mandat de dépôt" avait été émis contre un policier "chargé de la sécurité du musée", refusant de dévoiler les raisons de son arrestation.

Vendredi, le premier vice-président du Parlement tunisien a affirmé qu'"il y avait quatre policiers seulement qui devaient assurer la sécurité autour du Parlement, dont deux étaient au café. Le troisième mangeait un casse-croûte et le quatrième ne s'est pas présenté."