Cet article date de plus de six ans.

Rassemblement devant le musée Bardo pour dire non au terrorisme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis hier, les rassemblements spontanés se multiplient en Tunisie. Encore choquée par l’attentat du musée Bardo, la population a décidé de se réunir sur les lieux du drame. 

Après le choc, le recueillement. Depuis hier, les Tunisiens descendent dans la rue et les rassemblements spontanés se multiplient. Devant le musée Bardo où a eu lieu l’attentat qui a fait 21 morts, les traces de sang sont encore visibles mais la population est déjà là pour dire non au terrorisme. "Nous ne sommes que des victimes, nous n’avons pas une spécificité terroriste en Tunisie et nous dénonçons le terrorisme avec la même énergie qu'il a été dénoncé à Paris ou Copenhague", explique un homme au micro de France 2.

Les Tunisiens déterminés à lutter

Le choc provoqué par l’attentat le plus meurtrier de l’histoire tunisienne a soudé la population. "Cet attentat a fait 21 morts, mais il a fait 11 millions de blessés, c’est le nombre de la population tunisienne", souffle une jeune femme visiblement très émue. Très choqués, les Tunisiens ne veulent pas se laisser abattre et pour certains, la lutte contre le terrorisme a déjà commencé. En colère, un homme lâche : "Nous sommes capables de les anéantir."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque à Tunis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.