L'attentat du Bardo met en péril l'économie tunisienne

Les conséquences de l'attaque terroriste sont déjà mesurables sur le marché du tourisme. France 3 se penche sur celles-ci.

France 3

Le 18 mars, une attaque terroriste menée au musée du Bardo de Tunis faisait 22 morts. Les conséquences de cet attentat se font déjà sentir.

Stéphane Brousse, importateur de fruits marseillais, tient à poursuivre ses échanges commerciaux et ses bonnes relations avec ses fournisseurs tunisiens. "On se comprend. Ils ont compris Charlie Hebdo, on a compris le Bardo, et on essaye de se serrer les coudes et de se solidariser".

Baisse des réservations

Mais du côté du tourisme, la Tunisie s'apprête à souffrir. Les réservations sont en baisse et les circuits touristiques ne font plus escale à Tunis. En Méditerranée, les touristes se dirigent plutôt vers Malte.

Avec six millions de touristes en 2014, le pays peine à retrouver son niveau d'avant 2011. Il prépare une opération séduction pour attirer à nouveau les visiteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les policiers antiterroristes tunisiens devant le Parlement, le 18 mars 2015, lors de l\'attaque du musée du Bardo de Tunis
Les policiers antiterroristes tunisiens devant le Parlement, le 18 mars 2015, lors de l'attaque du musée du Bardo de Tunis (ZOUBEIR SOUISSI / REUTERS)