Soudan : nuit de violences à Khartoum

Un soldat et plusieurs manifestants ont été tués lundi soir lors de heurts à Khartoum.Des violences qui interviennent alors qu'un accord a été trouvé sur les structures pour assurer la transition du pouvoir dans le pays.     

La soirée aura été tendue à Khartoum.
Alors que les militaires et les représentants de la contestation populaire sont parvenus à un accord sur des structures de transition au Soudan,  dans les rues de la capitale, des violences ont éclaté. Plusieurs manifestants et un militaire ont été tués.


"Il nous ont frappé avec des bâtons et des fouets. Ils portaient l'uniforme des milices des forces de soutien rapide" témoigne un manifestant blessé.


"On essaie de faire peur aux manifestants pour mettre la pression sur les négociateurs. Ils ont essayé d'enlever le sit in, de le démonter, de le fragiliser, mais les gens restent sur leur position." raconte cet autre manifestant. 

Les Soudanais sont mobilisés depuis plusieurs semaines.
La destitution du président el-Béchir en avril n'aura pas suffi à calmer la contestation. De nombreux manifestants souhaitent un partage du pouvoir entre l'armée et des représentants de leur mouvement.

Lundi, les deux parties se sont entendues sur la structure de plusieurs organes de transition : un conseil souverain, un cabinet et une assemblée législative.
Omar el Béchir, lui, emprisonné depuis le 11 avril, a été inculpé pour le "meurtre de manifestants" lorsqu'il était au pouvoir.