Soudan : l'inquiétude monte après un coup d'État

Publié
Soudan : l'inquiétude monte après un coup d'État
France 2
Article rédigé par
A.-C. Poignard, L. Berbey, L. Lavieille - France 2
France Télévisions

Au Soudan, l'état d'urgence a été décrété à travers tout le pays suite au coup d'État réalisé par les militaires. Ces derniers ont arrêté les dirigeants du pays, ce qui a provoqué la colère de nombreux Soudanais, qui ont manifesté dans les rues.

À Khartoum, les habitants de la capitale du Soudan entonnent l'hymne national du pays pour faire face aux militaires à l'origine du coup d'État. Une ambiance presque festive qui dégénère rapidement quand les militaires décident de passer à l'action. Des coups de feu retentissent. À l'issue de ces tirs, trois morts et près de 80 blessés sont recensés. L'armée semble être revenue au pouvoir, au grand dam des citoyens. Auparavant, c'était un gouvernement de transition qui dirigeait le pays, partagé entre le peuple et l'armée. 

Une route vers la démocratie fragilisée ?

L'arrestation du chef de l'État soudanais et de ses ministres met en péril les efforts du pays pour devenir une démocratie stable. Pour les habitants, c'est un véritable coup dur. "On ne reviendra pas à ce qu'on a connu avec la dictature", déclare un manifestant. La situation inquiète également la communauté internationale. Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, a appelé à la libération immédiate du Premier ministre et des officiels arrêtés. L'état d'urgence est décrété dans tout le pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.