Miss Univers Maroc 2021 accablée sur les réseaux sociaux à cause de ses origines algériennes

Cette polémique intervient à un moment de forte crispation des relations entre l'Algérie et le Maroc. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 Kawtar Benhalima lors d'une émission de 2M.  (Capture d'écran/2M)

La nouvelle Miss Univers Maroc 2021 se retrouve au cœur d'une campagne de dénigrement sur les résaux sociaux marocains pour avoir fait état d'une grand-mère d'origine algérienne. Kawtar Benhalima est la première dauphine qui a remplacé la miss Univers Maroc 2021 en titre, victime d'un accident.  "La question d’une identité de souche n’a pas lieu d’être ni au Maroc, ni ailleurs dans le monde au demeurant. Comment a-t-on pu applaudir l’élection d’une Miss Univers Espagne d’origine marocaine quelques semaines auparavant et retirer ce même droit à une marocaine d’origine algérienne par sa grand-mère?", s'indigne Zineb Ibnouzahir, éditorialiste du site 360. "Des milliers de tweets avec le hashtag "Kawtar n’est pas marocaine" ont inondé les réseaux sociaux. Aussitôt élue Miss Univers Maroc, Kawtar Benhalima a été victime d’une véritable campagne de haine", constate, pour sa part, H24 info.

Les raisons de la colère

Qu'est-ce qui a donc choqué les internautes au point de lancer le hashtag en arabe (mot-dièse) "Kawtar n’est pas marocaine" et de mettre en ligne des pétitions appelant à son boycott ? La jeune diplômée en administration des entreprises de 22 ans a confié dans une vidéo l'histoire de sa grand-mère qui a fui son pays pendant la guerre d'Algérie. "Ma grand-mère s’est installée au Maroc avec peu de moyens en compagnie de ses frères et sœurs. Elle a grandi dans une famille où elle a appris à coudre. À fil du temps, elle a utilisé ça comme une qualité pour aider les femmes au Maroc à construire leur indépendance",  dit la nouvelle Miss.

Aussi l'attaque générale a commencé. "Cette vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, portait un message de fraternité entre les deux peuples marocain et algérien. Malheureusement, la première dauphine de Miss Univers Maroc 2021 a été mal comprise ou du moins, ses propos ont été mal interprétés par les internautes marocains. Certains d’entre eux sont même allés jusqu’à mettre en place une pétition pour demander sa révocation et son remplacement par la deuxième dauphine", se désole Bladi.net.

Contexte tendu

Cette polémique intervient à un moment de forte crispation des relations entre l'Algérie et le Maroc. "La révélation de ses origines algériennes, bien que lointaines, a réveillé une colère auprès des Marocains. Il faut dire que cette intervention de Miss Maroc arrive dans un contexte très tendu. Les deux pays voisins s’opposent politiquement depuis des mois", explique Visa-Algérie. Traditionnellement difficiles, les relations entre l'Algérie et son voisin de l'ouest ont connu une récente dégradation en raison, notamment, de l'épineux dossier du Sahara occidental. Le 24 août, l'Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, après des mois de tensions exacerbées. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.