LA PHOTO. USA: un mémorial en Louisiane pour changer le regard sur l’esclavage

En été, les touristes sont nombreux à se rendre à la Whitney Plantation. En 2014, un musée y a été ouvert, le seul en Louisiane, à rendre hommage aux esclaves qui travaillèrent dans les plantations de canne à sucre du sud du pays. Des œuvres de l’artiste afro-américain Woodrow Nash y racontent la tragédie des Noirs arrivés d’Afrique.

John Cummings, ancien homme de loi de la Nouvelle-Orléans et richissime propriétaire foncier, a déboursé 7 millions de dollars pour restaurer une ancienne plantation et la transformer en mémorial. Elle abrite un musée qui suscite de la part de ses détracteurs de nombreuses critiques. Ces derniers jugent la mise en scène trop provocatrice. Mais Cummings explique ce choix par l’intention de faire naître émotion et indignation, de changer le regard des visiteurs sur cette période sombre de l’histoire américaine. La Louisiane s’est battue aux côtés des sudistes pendant la guerre de Sécession pour maintenir le régime esclavagiste. Aujourd’hui, elle est peuplée d’un tiers d’Afro-Américains, la deuxième proportion la plus élevée des Etats-Unis après le Mississipi. 
John Cummings, ancien homme de loi de la Nouvelle-Orléans et richissime propriétaire foncier, a déboursé 7 millions de dollars pour restaurer une ancienne plantation et la transformer en mémorial. Elle abrite un musée qui suscite de la part de ses détracteurs de nombreuses critiques. Ces derniers jugent la mise en scène trop provocatrice. Mais Cummings explique ce choix par l’intention de faire naître émotion et indignation, de changer le regard des visiteurs sur cette période sombre de l’histoire américaine. La Louisiane s’est battue aux côtés des sudistes pendant la guerre de Sécession pour maintenir le régime esclavagiste. Aujourd’hui, elle est peuplée d’un tiers d’Afro-Américains, la deuxième proportion la plus élevée des Etats-Unis après le Mississipi.  (AP Photo/Gerald Herbert)
Sculpture en mémoire des esclaves décapités durant une révolte en 1811 John Cummings, ancien homme de loi de la Nouvelle-Orléans et richissime propriétaire foncier, a déboursé 7 millions de dollars pour restaurer une ancienne plantation et la transformer en mémorial. Elle abrite un musée qui suscite de la part de ses détracteurs de nombreuses critiques. Ces derniers jugent la mise en scène trop provocatrice. Mais Cummings explique ce choix par l’intention de faire naître émotion et indignation, de changer le regard des visiteurs sur cette période sombre de l’histoire américaine. La Louisiane s’est battue aux côtés des sudistes pendant la guerre de Sécession pour maintenir le régime esclavagiste. Aujourd’hui, elle est peuplée d’un tiers d’Afro-Américains, la deuxième proportion la plus élevée des Etats-Unis après le Mississipi.