LA PHOTO. Octobre rose: la lutte contre le cancer du sein passe par le Sénégal

Selon le ministère sénégalais de la Santé et de l'Action sociale, le cancer du sein est le premier cancer qui touche les femmes au Sénégal, avant celui du col de l’utérus, avec une mortalité d’environ 70%. Une maladie dont le traitement coûte cher. C'est pourquoi, le mois d'octobre est chaque année l'occasion d'insister sur l'importance de la prévention. Des mammographies gratuites sont proposées.

La Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) voit dans le succès de la mobilisation lors du lancement d\'Octobre rose 2018, dix ans après sa première édition, le signe que la population «s\'approprie le combat» contre le cancer du sein pour en devenir un acteur à part entière, et ne «stigmatise» plus cette maladie autrefois cantonnée aux pays riches. Insistant sur la priorité à donner à un dépistage précoce, la Lisca note que, de leur côté, les pouvoirs publics doivent débloquer un budget adéquat.
La Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) voit dans le succès de la mobilisation lors du lancement d'Octobre rose 2018, dix ans après sa première édition, le signe que la population «s'approprie le combat» contre le cancer du sein pour en devenir un acteur à part entière, et ne «stigmatise» plus cette maladie autrefois cantonnée aux pays riches. Insistant sur la priorité à donner à un dépistage précoce, la Lisca note que, de leur côté, les pouvoirs publics doivent débloquer un budget adéquat. (Alaattin DOGRU / ANADOLU AGENCY)
A Dakar, le 4 octobre 2018, des femmes habillées en rose lancent la campagne. La Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) voit dans le succès de la mobilisation lors du lancement d'Octobre rose 2018, dix ans après sa première édition, le signe que la population «s'approprie le combat» contre le cancer du sein pour en devenir un acteur à part entière, et ne «stigmatise» plus cette maladie autrefois cantonnée aux pays riches. Insistant sur la priorité à donner à un dépistage précoce, la Lisca note que, de leur côté, les pouvoirs publics doivent débloquer un budget adéquat.