Covid-19 : les premiers masques et tests promis par le milliardaire chinois Jack Ma sont arrivés en Ethiopie

Un premier avion, chargé d'équipement médical et affrété par le fondateur du groupe chinois Alibaba, est arrivé le 22 mars 2020 à Addis Abeba. Ce matériel sera distribué aux pays africains les plus touchés par l'épidémie. 

Arrivée de masques et de tests pour lutter contre le Covid-19 à l\'aéroport international d\'Addis Abeba en Ethiopie, donnés à l\'Afrique par le milliardaire chinois Jack Ma. Photo prise le 23 mars 2020.
Arrivée de masques et de tests pour lutter contre le Covid-19 à l'aéroport international d'Addis Abeba en Ethiopie, donnés à l'Afrique par le milliardaire chinois Jack Ma. Photo prise le 23 mars 2020. (REUTERS/Tiksa Negeri)

Un premier avion cargo chargé de matériel médical, et affrété par le milliardaire chinois Jack Ma, est arrivé le 22 mars 2020 dans la capitale éthiopienne. Il y avait à son bord "5,4 millions de masques faciaux, des kits pour 1,08 million de tests de détection, 60 000 combinaisons de protection", a déclaré la fondation Ma dans un communiqué. D'autres devraient suivre. "Plus nous nous déplaçons rapidement, plus tôt nous pouvons aider." a affirmé le milliardaire chinois. 

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a tweeté que la distribution commencerait le 23 mars 2020. Il a déclaré que les fournitures seraient distribuées à travers toute l'Afrique, en commençant par les pays particulièrement vulnérables à la pandémie. 

La ministre de la Santé, Lia Tadesse, a expliqué que le dépistage du virus était actuellement l'un des outils les plus importants pour contrôler l'épidémie. En Ethiopie, les établissements scolaires sont fermés depuis le 16 mars 2020. Une mesure accompagnée d'une interdiction des rassemblements publics.

Près de 1200 cas d'infection ont été recensés à ce jour en Afrique subsaharienne. Dans son dernier rapport de situation paru le 20 mars 2020, le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies (CDC Afrique), un organisme de l'Union africaine, faisait état de 1198 cas d'infections recencés et d'au moins 19 morts à travers 5 pays, à savoir l'Algérie (8), l'Égypte (7), le Maroc (2) le Burkina Faso et le Soudan (un chacun). 

L'Afrique de l'Est moins touchée à ce jour

L'Ouganda et l'Erythrée ont rejoint, le 22 mars 2020, la liste des pays africains qui ont annoncé, au cours du week-end des 21 et 22 mars, leurs premiers cas confirmés de Covid-19. Le Kenya, qui a fait état (le 22 mars) de 8 nouveaux cas (15 au total), a annoncé la suspension de tous les vols internationaux à compter du 25 mars 2020 minuit, à l'exception des vols cargo.

Au Rwanda, qui compte à ce jour 17 cas confirmés, le nombre le plus élevé en Afrique de l'Est, tous les déplacements non essentiels et les visites hors du domicile sont désormais interdits. Les frontières sont fermées, sauf pour les marchandises et pour les Rwandais de retour au pays.

L'Ouganda voisin a également décidé (le 21 mars) de fermer ses frontières. Aucun avion ne pourra plus atterrir, sauf les vols d'urgence. "Nous n'accepterons plus de passager entrant" sur le territoire, a déclaré le président Yoweri Museveni.

Le ministère de la Santé du Mozambique a confirmé dimanche 22 mars son premier cas de coronavirus, un homme de 75 ans récemment revenu de Grande-Bretagne.

A Madagascar, 12 cas de Covid-19 ont été confirmés. En trois jours, le bilan est passé de 2 à 12 patients contaminés, tous venant de France. Aucun décès n'a été enregistré à ce jour, a précisé le chef de l'Etat. La population des deux principales villes du pays a été mise en confinement, à compter du 23 mars.

Quarantaine pour les passagers des vols internationaux

La Somalie a déclaré le 22 mars qu'elle avait rouvert son aéroport international durant deux jours pour permettre à ses citoyens de revenir de 14 pays touchés par le coronavirus. "Nous les mettrons en quarantaine à leur arrivée, près de l'aéroport. Leur abri, leurs lits et leur nourriture ont été préparés", a déclaré un porte-parole du gouvernement.

Le Zimbabwe a signalé le 20 mars son premier cas confirmé de contamination au coronavirus COVID-19, après qu'un homme originaire de la ville de Victoria Falls, qui s'était rendu au Royaume-Uni, a été testé positif.

Sur l'île Maurice, à quelque 1800 km au large de la côte est de l'Afrique, personne ne circulait le 22 mars dans les rues de la capitale, Port Louis. Les 1,3 million d'habitants de Maurice, qui a enregistré un mort et 17 cas confirmés, doivent rester confinés chez eux depuis le 21.

Selon l'OMS, c'est maintenant qu'il faut porter l'effort maximum pour bloquer l'extension de la pandémie. Les Nations Unies ont annoncé la création d'un fonds mondial pour aider les pays pauvres à faire face du mieux possible à cette pandémie.