Burkina Faso: dans la section pour femmes (et bébés) de la prison de Ouagadougou

Dans la section femmes de la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco), treize nourrissons et jeunes enfants vivent avec leur mère et cohabitent, dans une «surpopulation carcérale», avec des détenues condamnées ou accusées de «meurtres, vol, excision». Environ trente mineurs vivent en cellule au Burkina Faso, pays sahélien parmi les plus pauvres du monde.

Dans la section femmes de la prison de la Maison d'Arrêt et de Correction de Ouagadougou (Maco), 13 nourrissons et jeunes enfants vivent avec leurs mères.
15
ISSOUF SANOGO / AFP
25
ISSOUF SANOGO / AFP
35
ISSOUF SANOGO / AFP
45
ISSOUF SANOGO / AFP
55
ISSOUF SANOGO / AFP