Cet article date de plus d'un an.

Afrique subsaharienne : 98 millions d'enfants et de jeunes sont privés d'école

C'est la seule région du monde où le nombre d'enfants non scolarisés est en hausse.

Article rédigé par franceinfo Afrique avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une petite écolière togolaise. L'Afrique est le continent où vivent le plus d'enfants non scolarisés dans le monde, selon l'Unesco.  (GODONG / BSIP)

Plus de 40% des 244 millions d'enfants qui ne vont toujours pas à l'école dans le monde vivent en Afrique subsaharienne, a indiqué l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) jeudi 1er septembre, jour de rentrée scolaire en France qui accueille le siège de l'institution. 

Le continent africain abrite ainsi 98 millions d'enfants et de jeunes âgés de 6 à 18 ans, non scolarisés. Notamment au Nigeria (20,2 millions), en Ethiopie (10,5), en République démocratique du Congo (5,9) ou encore au Kenya (1,8), selon l'Unesco. "Personne ne peut accepter cette situation. L'éducation est un droit et nous devons tout faire pour nous assurer que ce droit est respecté pour chaque enfant", a estimé la directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay dans un communiqué.

Un phénomène qui s'aggrave

C'est en Afrique que l'on retrouve le plus d'enfants non scolarisés et c'est aussi l'endroit où le problème perdure. Contrairement à la tendance mondiale - le chiffre est en baisse constante depuis plus de vingt ans -, l'Afrique subsaharienne est la seule région où le nombre d'enfants privés d'éducation augmente."Les taux de non-scolarisation (diminuant) plus lentement que le taux de croissance de la population d'âge scolaire".

Plus de 400 millions d'enfants n'allaient pas à l'école en 2000, d'après l'Unesco qui salue les "progrès" en la matière, ces deux dernières décennies, même si leur rythme "s'est ralenti de manière substantielle ces dernières années". Les Nations unies organiseront le 19 septembre prochain un sommet dédié à l'éducation auquel participeront les chefs d'État et de gouvernement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.