Afrique du Sud : confinements volontaires parmi les centaines d'animaux d'un refuge

Faute de volontaires, des employés d’un refuge ont choisi de rester en quarantaine avec les bêtes.

Deux chiens du refuge de Wetnose Animal près de Pretoria en Afrique du Sud.
Deux chiens du refuge de Wetnose Animal près de Pretoria en Afrique du Sud. (CAPTURE D'ÉCRAN FACEBOOK)

Cinq employés d’un refuge animalier près de la capitale Pretoria ont décidé de rester en confinement sur leur lieu de travail pour s'occuper de dizaines d'animaux domestiques et de ferme.

Le confinement annoncé fin mars en Afrique du Sud par le président Cyril Ramaphosa est très strict. Les Sud-Africains ne sont autorisés à quitter leur domicile que pour acheter des produits d'alimentation ou consulter un médecin. Le jogging ou la promenade des chiens sont interdits. Un vrai casse-tête pour le refuge Wetnose Animal Rescue Centre, qui compte sur des bénévoles pour prendre soin des 500 pensionnaires : chats, chiens, chevaux, cochons….

D'habitude, on a des volontaires qui viennent nous aider pour promener les chiens. Avec le confinement, beaucoup de choses ont changé iciJosef Mashaba, employé du Wetnose Animal Rescue Centre, Pretoriaà l'AFP

"Par amour des bêtes"

Pour assurer le bon fonctionnement du refuge, cinq employés de l’établissement ont décidé de rester sur place, le temps du confinement anti-coronavirus. Un choix "par amour des bêtes", comme le précise l’un d’eux, qui a d'autant moins hésité qu’aucune adoption n’est possible en ce moment pour les animaux domestiques dont les photos sont affichées sur la page Facebook du refuge. On peut y voir aussi les chaleureux remerciements de la gérante au personnel "dédié à la cause animale".