Sénégal : quatre manifestants morts alors que les affrontements continuent avec les forces de l’ordre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sénégal : 4 manifestants morts alors que les affrontements continuent avec les forces de l’ordre
France 3
Article rédigé par
D. Schlienger, N. Bertrand, F. Fougère, G. Selem - France 3
France Télévisions

Les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre continuent, samedi 6 mars. Quatre manifestants ont été tués, des boutiques pillées et des scènes de guérilla ont rythmé la journée à Dakar (Sénégal).

Le conflit violent entre les manifestants et les forces de l’ordre s’est poursuivi au Sénégal et notamment à Dakar, samedi 6 mars. Le pays réputé un des plus stables d’Afrique s’est embrasé depuis quelques jours. L’arrestation d’Ousmane Sonko, candidat d'opposition à la présidentielle, a mis le feu aux poudres. Quatre manifestants ont été tués et les affrontements n’ont pas cessé. Les manifestants répondent aux tirs de grenades lacrymogènes par des jets de pierres.

La France également dans le collimateur des manifestants


"C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase", explique un manifestant. Des boutiques ont été détruites, comme cette station essence. "Une entreprise sénégalaise pillée par des enfants du Sénégal. Manifester pour un régime oui, mais pas piller des entreprises privées. Quel est l’objectif ?", déplore la gérante. La France, accusée de soutenir le président, est également visée. Des enseignes françaises ont été attaquées. Les autorités ont condamné les violences et promettent des représailles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.