Sénégal : la deuxième vie des vêtements donnés

C’est un business lucratif : celui des vêtements recyclés. Ces fripes alimentent toute une économie parallèle comme au Sénégal.

FRANCE 2

Vous ne le savez pas mais les vêtements usagers que vous avez récemment donnés ont peut-être atterri ici. Sur ce marché à Dakar, au Sénégal, on ne vend que des fripes, souvent récupérés en France. A un euro le vêtement pour enfant, le prix est imbattable et peu importe si ces vêtements ont déjà été portés par d’autres. La friperie représente un quart des vêtements vendus en Afrique.

Deux conteneurs de vêtements usagers par semaine

Et c’est ici qu’ils commencent leur deuxième vie au Sénégal, au port de Dakar. Au milieu des porte-conteneurs, les vêtements recyclés récupérés en France sont une marchandise parmi tant d’autres. Cet homme réceptionne deux conteneurs de vêtements usagers par semaine, des dons de particuliers en France. L’idée n’est pas de faire des bénéfices mais de créer de l’activité. La filière créé des dizaines de milliers d’emplois au Sénégal et les consommateurs y trouvent leurs comptes.

Le JT
Les autres sujets du JT
C’est un business lucratif : celui des vêtements recyclés. Ces fripes alimentent toute une économie parallèle comme au Sénégal.
C’est un business lucratif : celui des vêtements recyclés. Ces fripes alimentent toute une économie parallèle comme au Sénégal. (FRANCE 2)