Cet article date de plus d'un an.

Rwanda : Emmanuel Macron reconnaît les responsabilités de la France dans le génocide

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Rwanda : Emmanuel Macron reconnaît les responsabilités de la France dans le génocide
FRANCE 3
Article rédigé par
Nicolas Bertrand - France 3
France Télévisions

En visite à Kigali, au Rwanda, jeudi 27 mai, Emmanuel Macron a reconnu "les responsabilités" de la France lors du génocide qui a fait plus de 800 000 morts il y a 27 ans. 

Emmanuel Macron a entamé, jeudi 27 mai, une visite officielle au Rwanda afin de faire un pas vers la réconciliation des deux pays. Le chef de l'Etat a visité le mémorial de Kigali, 27 ans après le génocide qui a fait plus de 800 000 victimes. Il a affirmé être venu pour "reconnaître les responsabilités de la France". "La France a un rôle, une histoire, et une responsabilité politique au Rwanda. Elle a un devoir, celui de regarder l'Histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu'elle a infligé au peuple rwandais", a-t-il déclaré.  

Vers une réconciliation politique

Le président français n'a pas présenté d'excuses, et a affirmé que la France n'a pas été complice. Les associations de victimes du génocide ont exprimé des regrets suite à son discours. "Un rescapé me disait qu'il ressentait à la fois de la tristesse et de la colère que la France ne puisse pas demander pardon tout simplement, clairement, comme d'autres pays l'ont fait avant elle", rapporte le journaliste Nicolas Bertrand depuis Kigali. Cependant, beaucoup de Rwandais se disent soulagés de cette prise de parole, et le pouvoir politique "semble prêt à tourner la page, ou en tout cas vouloir avancer avec la France sur d'autres dossiers", ajoute le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.