La mort de Kadhafi, un crime de guerre ?

Le procureur de la Cour pénale internationale a estimé qu'il existait "de sérieuses suspicions" sur le fait que le décès du leader libyen relève du "crime de guerre".

Le procureur de la CPI Luis Moreno Ocampo (C) en visite sur une base militaire de Tripoli (Libye), le 23 novembre 2011.
Le procureur de la CPI Luis Moreno Ocampo (C) en visite sur une base militaire de Tripoli (Libye), le 23 novembre 2011. (JOSEPH EID / AFP)

"La mort de Mouammar Kadhafi est une des questions qui doit être éclaircie parce qu'il existe de sérieuses suspicions sur le fait que c'était un crime de guerre." Jeudi 15 décembre, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno Ocampo est revenu sur les conditions du décès de l'ex-dirigeant libyen.

En fuite depuis la chute de Tripoli fin août, le colonel Kadhafi a été tué le 20 octobre à Syrte, dans des circonstances encore floues, par des rebelles libyens après avoir été capturé.

Le sort de Seif al-Islam fixé le 10 janvier

Le procureur a fait part de ses inquiétudes au gouvernement de transition libyen et demandé comment seront jugés les crimes commis par les deux camps durant le soulèvement qui a conduit au renversement de l'homme fort libyen.

Luis Moreno Ocampo a par ailleurs précisé que les autorités libyennes informeront la CPI le 10 janvier sur un éventuel transfèrement à La Haye, où siège la Cour, de l'un des fils Kadhafi, Seif al-Islam, arrêté le mois dernier.