LA PHOTO. Sommet sino-africain: quand la Chine reçoit l'Afrique

Pour le 7e forum sur la coopération sino-africaine les 3 et 4 septembre 2018, la Chine n'a pas lésiné sur les moyens pour recevoir les 53 chefs d'Etats et de gouvernement africains sur les 54 que compte le continent. La réception a commencé par ces enfants agitant deux drapeaux, celui de la Chine couplé à celui d'un pays d'Afrique. Une mise en scène à la hauteur des enjeux, colossaux.

En tant que premier partenaire commercial de l\'Afrique, la Chine a promis «sans condition» 60 milliards de dollars pour l\'ensemble du continent. Le géant asiatique a investi annuellement plusieurs milliards de dollars sur le continent depuis 2015 dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels. Le soutien de la Chine comprendra également 15 milliards de dollars «d\'aide gratuite et de prêts sans intérêts». Et les entreprises chinoises seront encouragées à investir «au moins 10 milliards de dollars» en Afrique au cours des trois prochaines années. Ces initiatives suscitent toutefois des critiques croissantes venues de l\'Occident qui soulignent l\'envolée de l\'endettement de certains pays.
En tant que premier partenaire commercial de l'Afrique, la Chine a promis «sans condition» 60 milliards de dollars pour l'ensemble du continent. Le géant asiatique a investi annuellement plusieurs milliards de dollars sur le continent depuis 2015 dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels. Le soutien de la Chine comprendra également 15 milliards de dollars «d'aide gratuite et de prêts sans intérêts». Et les entreprises chinoises seront encouragées à investir «au moins 10 milliards de dollars» en Afrique au cours des trois prochaines années. Ces initiatives suscitent toutefois des critiques croissantes venues de l'Occident qui soulignent l'envolée de l'endettement de certains pays. (HOW HWEE YOUNG / POOL / AFP)
Chaque enfant chinois tient le drapeau d'une nation africaine. En tant que premier partenaire commercial de l'Afrique, la Chine a promis «sans condition» 60 milliards de dollars pour l'ensemble du continent. Le géant asiatique a investi annuellement plusieurs milliards de dollars sur le continent depuis 2015 dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels. Le soutien de la Chine comprendra également 15 milliards de dollars «d'aide gratuite et de prêts sans intérêts». Et les entreprises chinoises seront encouragées à investir «au moins 10 milliards de dollars» en Afrique au cours des trois prochaines années. Ces initiatives suscitent toutefois des critiques croissantes venues de l'Occident qui soulignent l'envolée de l'endettement de certains pays.