Afrique : flambée de violence au Sénégal à la suite de l’arrestation d’Ousmane Sonko

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Afrique : flambée de violence au Sénégal à la suite de l’arrestation d’Ousmane Sonko
franceinfo
Article rédigé par
E. Lagarde, L. Hauville - franceinfo
France Télévisions

Des émeutes ont eu lieu dans plusieurs villes du Sénégal, ces derniers jours. L’embrasement pourrait se généraliser. Une affaire de mœurs liée à l’homme politique Ousmane Sonko en est à l’origine.

Dakar (Sénégal) n’avait pas connu de telles scènes depuis longtemps. Aux abords des quartiers du pouvoir sénégalais, gardé par la police antiémeute, se trouvent des centaines de jeunes en colère. Quatre personnes ont perdu la vie depuis mercredi 3 mars dans plusieurs villes du pays. Certains manifestants s’en sont aussi pris à des supermarchés Auchan. Une dizaine d’enseignes ont été complètement pillées. Le groupe français a été pris pris pour cible, comme un symbole du supposé soutien de Paris au président Macky Sall, dont ces jeunes ne veulent plus.

Une arrestation politique ?

"La jeunesse est prête, elle est prête ! Donc maintenant, ce qu’il reste [à faire] c’est d’aller déloger le Président", confie un jeune homme. C’est une arrestation qui a provoqué la colère. Celle d’Ousmane Sonko, arrêté mercredi, arrivé en troisième position lors de la dernière élection présidentielle. Le leader de l’opposition sénégalaise devait être entendu dans une affaire de viol. Venu en cortège jusqu’au tribunal, il a été arrêté pour trouble à l’ordre public. Ses avocats affirment que l’accusation de viol cache des motifs politiques. L’affaire cristallise les frustrations politiques et sociales d’une population encore plus appauvrie par la crise du Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.