Cet article date de plus de deux ans.

Une trentaine de mots nigérians ajoutés dans l'"Oxford English Dictionary"

"Okada", "mama put", "tokunbo" ou encore "to eat money"... Ces termes originaires du Nigeria sont venus enrichir la langue anglaise. Ils sont désormais répertoriés par l'"Oxford English Dictionary". 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Nuage de quelques mots nigérians qui ont intégré l'"Oxford English Dictionnary" lors de sa dernière mise à jour en janvier 2020.  (CODEUR)

29 mots aux accents nigérians viennent étoffer le vocabulaire des locuteurs de la langue anglaise. Ils figurent parmi les derniers ajouts (janvier 2020) de l'Oxford English Dictionary (OED), une référence dans le monde anglophone comme le sont Le Robert ou le Larousse pour la langue française. Les nouvelles entrées renvoient, entre autres, à l'univers des transports, de la restauration ou encore à la corruption, un fléau dénoncé au quotidien par les Nigérians. 

Danfo, minibus jaune qui assure de manière informelle le transport urbain dans la capitale (économique) Lagos, ou encore le célèbre okada, moto-taxi que le gouvernement de l'Etat de Lagos veut interdire, sont ainsi dans le dictionnaire. De même les noms buka (Bukka) et bukateria construit sur le modèle de caféteria , des termes qui désignent un restaurant de rue aux prix abordables (l'équivalent d'un maquis en Afrique francophone), ont également fait leur rentrée. L'alternative au buka peut être une mama put, une personne qui est généralement une femme qui vend de la nourriture dans la rue. Autre nouvelle entrée, to chop, hérité du pidgin (argot dont les formes diffèrent selon les pays anglophones) qui signifie "manger". Toujours dans le registre alimentaire, mais dans un sens plus figuré, on retrouve le mot chop-chop qui renvoie à un pot de vin, à la corruption dans l'administration publique. L'expression se retrouve aussi au Ghana.

Dans le même champ lexical, le dictionnaire a intégré le verbe to eat money que l'on retrouve également en Afrique de l'Est et qui désigne le fait d'acquérir de l'argent de façon malhonnête. Le terme Kannywood, lui, désigne l'industrie cinématographique produite en haoussa (l'une des principales langues du Nigeria) et dont Kano (la grande ville du Nord) est l'épicentre. Pour sa part, l'adverbe sef est utilisé pour ponctuer une question rhétorique et pour marquer son impatience ou son agacement. Tokunbo, mot d'origine yoruba renvoyant à un produit de seconde main souvent une voiture , compte parmi les ajouts. 

L'anglais des Nigérians

"Les Nigérians, comme beaucoup d'autres locuteurs de l'anglais dans le monde, peuvent exercer leur droit de propriété sur l'anglais. Les éditeurs (de l'OED) et moi-même avons lancé ce projet début 2018, en travaillant avec assiduité pour nous assurer que ce qui est présenté au public est de qualité (le mot qualitative est utilisé dans le texte d'origine en anglais, l'un des mots nigérians qui a intégré l'OED, NDLR)", a écrit le linguiste Kingsley Ugwuanyi dans un thread où il explique son rôle de consultant dans la démarche qui a abouti à ces ajouts. Le linguiste travaille sur la manière dont les Nigérians se sont appropriées l'anglais, langue héritée de la colonisation, à la Northumbria University (Newcastle) au Royaume-Uni. 

Dans une note publiée sur le site de l'OED, il est expliqué que "la majorité de ces nouveaux ajouts sont soit des emprunts aux langues nigérianes, soit des mots nigérians qui n'ont commencé à être utilisés en anglais que dans la seconde moitié du XXe siècle, la plupart du temps dans les années 1970 et 1980". Les écrivains nigérians comme Wole Soyinka, Prix Nobel de littérature, et Chimamanda Ngozie Adichie sont souvent cités par le dictionnaire pour illustrer l'usage de ces termes.   

A la faveur de l'inclusion de cette trentaine des mots, l'OED a développé un guide de la prononciation de l'anglais ouest-africain (West African English) en prenant notamment pour référence la langue qui se pratique au Ghana et au Nigeria, où se trouvent la majorité de locuteurs anglophones en Afrique de l'Ouest. Dans cette partie du monde, l'anglais se parle aussi en Sierra Leone, en Gambie, au Liberia, dans les régions Nord anglophones du Cameroun et dans l'Ile de Sainte-Hélène (territoire britannique situé à proximité de la Namibie dans l'Océan Atlantique).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nigeria

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.