Nigeria : des hommes armés enlèvent 36 personnes dans deux églises du nord-ouest du pays

Ces enlèvements surviennent deux semaines après le massacre de 40 paroissiens dans une église du sud-ouest du pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le village de Rubu, au nord-ouest du Nigeria. (GOOGLE MAPS)

Deux semaines après un massacre qui a choqué le pays, les violences continuent d'endeuiller le Nigeria. Des hommes armés ont enlevé 36 personnes dans deux églises du nord-ouest du pays, dimanche, après avoir attaqué plusieurs villages de l'Etat de Kaduna, ont déclaré les autorités locales, lundi 20 juin. Trois villageois ont également été tués.

Les assaillants ont pris d'assaut l'église baptiste Maranatha et l'église catholique St Moses dans le village de Rubu, a expliqué le commissaire à la sécurité de l'Etat de Kaduna, Samuel Aruwan. Deux otages ont déjà été libérés le jour même, "dont un chef de communauté", mais "trente-quatre personnes sont toujours entre les mains des bandits", a ajouté le commissaire. Des hommes à moto ont également pris d'assaut plusieurs villages du gouvernement local de Kajuru.

Ces nouvelles exactions surviennent deux semaines après le massacre de quelque 40 paroissiens dans une église du sud-ouest du pays, une région d'ordinaire épargnée. Les hommes armés qui pillent les villages et tuent leurs habitants se concentrent habituellement dans le nord-ouest et le centre du Nigeria, et les nombreux enlèvements contre rançons visent généralement les établissements scolaires et les voyageurs sur les routes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nigeria

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.