LA PHOTO. Le Nigeria a son TGV

Les Nigérians qui souhaitent se rendre à Kaduna (Nord) à partir d'Abuja, la capitale politique, peuvent désormais emprunter un train à grande vitesse, le premier dont se dote l'Afrique de l'Ouest. Il a été inauguré le 26 juillet 2016 par le président Muhammadu Buhari. Le Nigeria met sur pied «un service de train qui sera sûr, rapide et fiable», a assuré le chef de l'Etat.

Un TGV entre Abuja et Kaduna Le train roulera à 130 km/heure, le billet coûtera 1,50 dollar US en deuxième classe et les voyageurs seront accueillis dans de beaux fauteuils rouges. A l'instar du président nigérian Muhammadu Buhari qui a inauguré mardi 26 juillet 2016 le premier TGV du Nigeria, principale économie d'Afrique de l'Ouest. Ce train est une réalisation chinoise d'un milliard de dollars qui relie la capitale Abuja à la ville de Kaduna sur près de 200 kilomètres. Le Nigeria ambitionne de remettre sur pied 3.505 kilomètres de voies ferrées en piteux état et de construire de nouvelles infrastructures ferroviaires afin de mailler davantage le territoire de ce pays de plus de 180 millions d'habitants, le plus peuplé d'Afrique.