Cet article date de plus de sept ans.

Boko Haram : des tentatives d'incursion au Cameroun et au Tchad

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La secte Boko Haram est-elle en train de progresser ou de reculer au Nigeria ? Sur le plateau, Étienne Leenhardt fait un point sur son implantation.

Il y a un an tout juste, le 14 avril 2014, plus de 200 lycéennes étaient enlevées par Boko Haram au Nigeria. Depuis 2009, Abubakar Shekau dirige l'organisation. "Selon les Américains, il est à la tête d'au moins 6 000 hommes. Il lance régulièrement des appels au recrutement", détaille en plateau Étienne Leenhardt.

Une tentative d'avancée dans les pays voisins

Le groupe, qui a prêté allégeance à l'organisation État islamique, tente de gagner du terrain. "Boko Haram opérait jusqu'ici surtout dans le nord-est du Nigeria. Il y a quelques semaines, il a lancé des incursions dans des pays comme le Cameroun et le Tchad. Les armées de ces pays-là ont riposté, aidées par l'armée du Niger", détaille le journaliste de France 2, avant de préciser que ces ripostes ont affaibli Boko Haram : "Son chef a même été chassé de son quartier général."

"Les élections présidentielles ont pu se tenir et elles ont porté au pouvoir un ancien militaire, de confession musulmane, qui a toutefois jugé prudent de ne promettre ni la libération des jeunes filles ni la fin de Boko Haram", conclut Étienne Leenhardt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.