Cet article date de plus de six ans.

Nigeria : annoncé comme mort par l'armée, le chef de Boko Haram apparaît dans une vidéo

Aboubakar Shekau a démenti les affirmations de l'armée nigériane, et explique même qu'il a établi "un califat islamique" dans les villes placées sous son contrôle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une vidéo du chef de Boko Haram, Aboubakar Shekau, en mars 2014. ( BOKO HARAM / AFP)

Le chef de la secte islamiste Boko Haram serait toujours en vie. Dans une nouvelle vidéo consultée jeudi 2 octobre par l'Agence France-Presse, Aboubakar Shekau réfute l'annonce de sa mort par l'armée nigériane, et affirme au contraire avoir établi un "califat islamique" dans les villes placées sous son contrôle.

"Me voilà, en vie. Je ne mourrai que le jour où Allah m'ôtera le souffle", déclare le chef du groupe islamiste dans une vidéo de 36 minutes. Boko Haram "dirige notre (...) califat islamique" et y applique les châtiments prévu par la charia, la loi islamique.

Selon l'armée, un homme s'est fait passer pour Shekau

L'armée nigériane avait affirmé la semaine dernière que Shekau était mort, et que l'homme qui se faisait désormais passer pour lui, dans les vidéos publiées par le groupe islamiste, avait également été tué lors d'affrontements avec des soldats dans le nord-est du Nigeria.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.