LA VIDEO: en patrouille avec les soldats français au Niger

Reportage «embeddé» d'une équipe de France 2 au sein d'une patrouille de l'opération Barkhane. Aux confins du Niger, de l'Algérie et de la Libye, la traque des djihadistes se poursuit sans relâche.

Capture d\'écran reportage France 2, éléments du RICM engagés dans la force Barkhane.
Capture d'écran reportage France 2, éléments du RICM engagés dans la force Barkhane. (FTV)

L’opération Barkhane, c’est d’abord des chiffres. 3000 soldats, une vingtaine d’hélicoptères, 200 blindés et six avions de chasse. A cela, il convient d’ajouter une logistique impressionnante composée de 200 véhicules et d’une dizaine d’avions de transport. Depuis juillet 2014, la France et ses partenaires (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso) tentent de contrôler cette bande sahélo-saharienne.
Les implantations des troupes françaises dans les pays du Sahel.
Les implantations des troupes françaises dans les pays du Sahel. (Armée française)
 
Cette force est positionnée à Gao au Mali et à N’Djamena au Tchad d’où des détachements sont déployés pour former des «plateformes relais», selon le terme de l’armée française. A partir de là, des missions sont menées, pour entrer en profondeur dans le désert.
 
L’action est résumée ainsi par l’armée française: «La force Barkhane poursuit sa lutte contre les GAT (groupes armés terroristes), en leur déniant la possibilité de reconstituer des sanctuaires, en asséchant leurs flux logistiques… Les opérations visent à réduire la liberté d’action des terroristes et à les priver de leurs moyens de combat, par la recherche et le démantèlement de leurs caches d’armement, de munitions, d’explosifs et de moyens de communication.»
 
L’équipe de France 2 a suivi une de ces opérations de patrouille dans le désert.