Coup d'État au Niger : la Cédéao donne son feu vert à une mobilisation de sa force militaire

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Coup d'État au Niger : la Cédéao donne son feu vert à une mobilisation de sa force militaire
Article rédigé par France 2 - M.Moreau
France Télévisions
France 2
Lors d'un sommet qui s'est tenu jeudi 10 août pour répondre au coup d'État au Niger, les pays de la Cédéao ont donné leur feu vert à une mobilisation de leur force militaire pour "rétablir l'ordre constitutionnel" dans le pays.

La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) choisit finalement la fermeté face au coup d'État au Niger. Une décision saluée par Paris, qui exprime son plein soutien à l'ensemble des conclusions du sommet extraordinaire de l'organisation qui s'est tenu jeudi 10 août. De leur côté, les États-Unis soulignent l'importance d'une résolution pacifique de la crise. Des soutiens occidentaux après le feu vert donné, jeudi soir, par les pays de la Cédéao pour une mobilisation de leur force militaire.

Des contours à préciser

"Ordre est donné au comité du chef d'état-major de la défense d'activer immédiatement la force en attente de la Cédéao, avec tous ses éléments, pour rétablir l'ordre constitutionnel dans la République du Niger. Je souligne notre engagement continu pour le rétablissement de l'ordre constitutionnel par des moyens pacifiques", a déclaré Omar Alieu Touray, président de la commission de la Cédéao. La Côte d'Ivoire a déjà annoncé fournir un bataillon de près de 1 000 hommes aux côtés du Nigeria et du Bénin. D'autres pays devraient les rejoindre, mais pour l'instant, ni la forme ni le calendrier de ce déploiement n'ont été précisés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.