Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Niger : qui sont les humanitaires français tués ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Niger : l’identité des victimes enfin dévoilée
France 2
Article rédigé par
H. Puffeney, E. Pelletier, C. Martin, M. Dana, D. Sébastien, F.Bohn, B. Vignais, E. Laperdrix, B. Belarmi, J.-C. Martin, France 3 Normandie, V.Huon - France 2
France Télévisions

Les noms et les identités des personnes tuées au Niger, dimanche 9 août, sont désormais connus.

Elle avait 30 ans et une vocation : aider les plus défavorisés. Charline est une des jeunes humanitaires d’ACTED tués dimanche 8 août au Niger, près du village de Kouré, par des hommes à moto. Originaire de Seine-Maritime, passée par l’université du Havre, elle avait commencé sa mission au Niger il y a une semaine. Sarah, sa petite sœur, témoigne : "Elle avait hâte de partir et de pouvoir commencer à faire son vrai travail là-bas."

Des humanitaires engagés

S’ajoutent à cette macabre liste les noms de Nafida, qui avait travaillé au ministère des Armée et de Stella. Myriam, originaire de Toulouse (Haute-Garonne), et Antonin, diplômé de l’ENS Paris-Saclay, font aussi partie des disparus. Léo, 25 ans, était chargé de logistique. La dernière victime n’est autre que le chauffeur : Boubacar. Il était père de cinq enfants. Tous étaient accompagnés de Khadri, leur guide.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.