REPLAY. "Les victimes étaient venues faire le bien et ont rencontré le mal" : revivez l'hommage de Jean Castex aux humanitaires tués au Niger

La cérémonie se tient à partir de 16 heures, en présence des familles, à l'occasion du rapatriement des corps de ces six Français, qui travaillaient pour l'ONG Acted. 

Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre Jean Castex a présidé, vendredi 14 août à l'aéroport d'Orly, une cérémonie nationale d'hommage aux six humanitaires français tués dimanche au Niger. La cérémonie s'est déroulée en présence des familles, à l'occasion du rapatriement des corps de ces six Français, qui travaillaient pour les ONG Acted et Impact. "C'est très vraisemblablement la même haine, la même lâcheté, la même inhumanité qui était à l'œuvre au Niger et au Bataclan", a dit Jean Castex. Suivez cet hommage dans notre direct.

 L'hommage du Premier ministre. Devant les proches des humanitaires, le chef du gouvernement a assuré que "la France toute entière porte le deuil de vos enfants". "Les victimes étaient venues au Niger faire le bien et elles y ont rencontré le mal, a-t-il déploré. Nous ne connaissons pas encore son nom mais il a tout d'un acte terroriste (...). Ce mal, nous le connaissons et nous finirons par connaître le visage qu'il a pris dimanche dernier."

Une attaque "préméditée". Selon les premiers éléments de l'enquête, l'attaque semble avoir été "préméditée et préparée" et visait "certainement des Occidentaux", a appris franceinfo, vendredi, auprès d'une source judiciaire. A ce stade, aucun élément ne montre que les humanitaires de l'ONG Acted étaient particulièrement visés.

 De jeunes victimes. Parmi les six victimes françaises, figurent quatre femmes : Charline F., une doctorante de 30 ans ; Stella G., qui s'était consacrée à partir de 2015 à l'humanitaire, Nadifa L., qui avait travaillé pour le ministère français des Armées et Myriam D., qui avait rejoint Acted il y a deux ans. Deux jeunes hommes font également partie des victimes : Léo R., étudiant, et Antonin G., 26 ans, chercheur en économie environnementale. Notre article vous en dit plus sur qui ils étaient.

La France déconseille tout déplacement au Niger. "L'ensemble du pays est formellement déconseillé, à l’exception de la capitale Niamey qui est déconseillée sauf raison impérative", a indiqué le Quai d'Orsay sur son site, mercredi. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NIGER

16h48 : Retrouvez l'intégralité du discours de Jean Castex en hommage aux humanitaires français tués au Niger.


16h37 : La cérémonie d'hommage se conclut au son de La Marseillaise.

16h38 : "[Les victimes] n'étaient pas des soldats, la guerre n'était pas leur métier. S'engager pour une cause humanitaire, consacrer sa vie aux autres, ce n'est pas en faire le sacrifice. [Les victimes] n'étaient pas parties en Afrique pour se battre, mais pour donner leur générosité, quelques mois de leur vie et parfois davantage. Cette vie leur a été volée sur la route qui va de Niamey à Kouré. La France ne peut pas l'admettre. Aucun Français ne peut l'admettre."

Le Premier ministre a exprimé la solidarité de la nation aux familles des humanitaires français tués au Niger.

16h37 : "Je veux rappeler ici avec force, contrairement à ce qui a pu être dit, que vos enfants n'étaient pas au parc de Kouré comme des touristes en week-end. Certains étaient engagés auprès d'Acted depuis plusieurs mois, d'autres venaient juste d'arriver. Si cette excursion a été organisée un dimanche, c'est pour la simple et bonne raison que le reste de la semaine, ils travaillaient à Niamey. Pour servir un pays, il faut pouvoir le connaître. Pour travailler efficacement, il faut travailler dans une équipe soudée et c'est aussi pour ça que cette excursion avait été organisée, pour se mettre plus efficacement au service de autres."

Le Premier ministre a exprimé la solidarité de la nation aux familles des humanitaires français tués au Niger.

16h34 : "[Ce mal], nous ne connaissons pas encore son nom, mais il a tout d'un acte terroriste : il est peu probable que nous ayons affaire à autre chose. Ce mal, nous le connaissons et nous finirons par connaître le visage qu'il a pris dimanche dernier."

Le Premier ministre a exprimé la solidarité de la nation aux familles des humanitaires français tués au Niger.

16h30 : "La France tout entière porte le deuil de vos enfants. Oui, chacun de nos compatriotes, où qu'il se soit trouvé le dimanche 9 août, a ressenti au fond du coeur le coup terrible qui vous a été porté. Chacun de nos compatriotes a instinctivement compris, soyez-en certains, que les victimes de cet attentat étaient venus au Niger pour y faire le bien, et qu'elles y ont rencontré le mal."

Le Premier ministre a exprimé la solidarité de la nation aux familles des humanitaires français tués au Niger.

16h23 : Le Premier ministre prend la parole à la cérémonie d'hommage aux Français tués au Niger.

16h13 : Le Premier ministre, Jean Castex, le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, se recueillent devant les cercueils des humanitaires tués au Niger.



(FRANCEINFO)

16h12 : Jean Castex s'est recueilli devant les cercueils des six victimes françaises de l'attaque au Niger.

16h02 : Bonjour. Il s'agit en fait d'une demande des familles, qui ont souhaité une cérémonie dans l'intimité, sans la présence des médias. Jean Castex, qui prononcera un discours, est accompagné par Eric Dupond-Moretti, le garde des Sceaux, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé notamment des Français de l'étranger.

15h59 : Comment se fait il que ces humanitaires n'aient droit qu'à cet hommage en catimini ? L'eau de la piscine de Bregançon doit vraiment être bonne !

15h31 : Le Premier ministre Jean Castex est arrivé à l'aéroport d'Orly où ont été rapatriés les corps des humanitaires tués au Niger. Une cérémonie doit avoir lieu en présence de la famille. Suivez cet hommage dans notre direct.

15h00 : Il est 15 heures et voici les principales informations de l'après-midi.

L'attaque meurtrière au Niger, qui a tué six humanitaires français et deux Nigériens, a été "préméditée" et visait "certainement des Occidentaux", selon les premiers éléments de l'enquête, a appris cet après-midi franceinfo auprès d'une source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

#ISRAEL L'Iran a condamné l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis, conclu sous l'égide des Etats-Unis, affirmant que cela allait renforcer "l'axe de la résistance" pro-iranien dans la région.


Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés zones de "circulation active" du coronavirus, ce qui permet à leurs préfets de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en concertation avec les élus.


• Les voyageurs arrivant de France au Royaume-Uni devront observer à partir de demain une quarantaine de deux semaines, a annoncé le gouvernement britannique, bousculant les vacances de centaines de milliers de personnes et s'attirant une promesse de "réciprocité" de Paris.

14h06 : La cérémonie se terminera vers 16h40 après une minute de silence et la Marseillaise.

15h56 : Les dépouilles des victimes sont rapatriées en France cet après-midi. Une cérémonie d'hommage se tiendra dans l'intimité familiale à 16 heures, en présence du Premier ministre, Jean Castex, du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, et du secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des Français de l'étranger, Jean-Baptiste Lemoyne.

14h07 : Le Parquet national antiterroriste français a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste" dès lundi. Mardi, une dizaine d'enquêteurs français se sont rendus sur place.

14h00 : A ce stade aucun élément ne montre que les humanitaires de l'ONG Acted étaient particulièrement visés.

14h07 : L'attaque meurtrière au Niger, qui a tué six humanitaires français et deux Nigériens, a été "préméditée" et visait "certainement des Occidentaux", selon les premiers éléments de l'enquête, a appris cet après-midi franceinfo auprès d'une source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

09h26 : A cette occasion, "on a besoin de mots chaleureux, de mots de reconnaissance", a indiqué sur franceinfo Frédéric de Saint-Sernin, directeur général délégué de l'ONG Acted. Il salue la mémoire de "très belles personnes" au "cœur généreux" qui ont décidé "de s'engager pour autrui".

09h24 : Une cérémonie d'hommage national aux humanitaires tués au Niger sera présidée par le Premier ministre Jean Castex à 16 heures à l'aéroport d'Orly.