Cyclone Idai : la situation ne s'améliore pas au Mozambique

Le bilan de la catastrophe ne cesse de s'alourdir. Au Mozambique, plus de 200 personnes ont perdu la vie. Au Zimbabwe, les représentants des Nations unies décrivent un désastre majeur.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour les secouristes, c'est une course contre la montre. L'aide alimentaire commence tout juste à arriver au Mozambique. "Les conditions météo sont atroces, ça ne se calme pas. Malgré ça, tout le monde aide. Nous sommes en train de décharger à la main un cargo de 20 tonnes parce que le matériel a été détruit par le cyclone", raconte Hugo de Plessis du programme alimentaire mondial. Mais l'accès à la zone reste très difficile, il n'y a plus de route ni de téléphone. 

Beira coupée du monde

La ville de Beira est coupée du monde. D'après la Croix-Rouge, la deuxième ville du pays avec 530 000 habitants, a été détruite "à 90% par le cyclone Idai". Seule solution pour venir en aide aux survivants : l’hélicoptère. La situation ne devrait pas s'améliorer, des pluies abondantes sont attendues dans les prochains jours. Les Nations unies parlent déjà de l'une des pires catastrophes climatiques de l'hémisphère sud. 

Le JT
Les autres sujets du JT
A Beira, au Mozambique, des habitants sont réfugiés sur le toit d\'une maison, dans un quartier inondé au passage d\'Idai, le 18 mars 2019.
A Beira, au Mozambique, des habitants sont réfugiés sur le toit d'une maison, dans un quartier inondé au passage d'Idai, le 18 mars 2019. (RICK EMENAKET / MISSION AVIATION FELLOWSHIP / AFP)