Cet article date de plus de cinq ans.

Mer Rouge : des destinations paradisiaques désertées

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Mer Rouge : des destinations paradisiaques désertées
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Mer Rouge, dune du Sinaï, monastère Sainte-Catherine, ces noms qui faisaient tant rêver il y a quelques années sont désormais désertés.

Ses eaux turquoise, ses températures clémentes et son vent chaud venu du Sud ont fait sa réputation, mais la mer Rouge et ses rives ensoleillées sont désormais un paradis abandonné du jour au lendemain par des dizaines de touristes. Ahmed Sohby est directeur d'un hôtel de Charm El-Cheikh (Égypte). Avant l'attentat, il remplissait son hôtel à 80%. Désormais, deux ailes de l'hôtel sont condamnées. La moitié du personnel a été mis au repos forcé. Si les prix attractifs - 40 euros la chambre - ont convaincu quelques touristes, les animateurs qui hier faisaient danser des centaines de personnes sont tout bonnement désoeuvrés. "C'est déprimant. On espère que la vie revienne ici", confie l'un d'entre eux à France 2.

Le monastère Sainte-Catherine déserté

Des touristes, le décor craquelé du Sinaï n'en voit plus passer depuis des mois. Les bus de touristes ont laissé place aux patrouilles armées, en raison de l'activité islamiste dans la zone. Niché dans les montagnes, le monastère Sainte-Catherine, qui longtemps fut l'un des monuments les plus visités d'Égypte, est lui aussi déserté. Les Bédouins, qui depuis des siècles vivent de l'afflux des pèlerins, désespèrent de voir un jour revenir les touristes dans ces montagnes sacrées pour les chrétiens, aussi bien que pour les juifs et les musulmans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.