Marée noire à l’Île Maurice : les habitants se mobilisent

À Mahébourg, des milliers de mauriciens ont afflué, dimanche 9 août, dans le sud-est de l’île pour tenter d’enrayer une marée noire. Plus de 1 000 tonnes de pétrole se sont déjà échappées d’un navire qui s’est échoué il y a 15 jours sur le récif corallien.

France 2

Des eaux cristallines transformées en boues opaques, des kilomètres de plage souillés à la pointe sud-est. Comme posé sur l’horizon, le vraquier Wakashio échoué depuis le 25 juillet, a déjà perdu plus de 1 000 tonnes d’hydrocarbures. Sur la plage de Mahébourg, les habitants s’activent. Des milliers de mauriciens mobilisés et qui réalisent avec les moyens du bord des boudins anti-pollution à partir de bouteilles plastiques et de cordes de chanvre.

Des bateaux de particuliers mis à disposition

"Ces boudins-là sont pris par des bateaux volontaires, les bateliers de Mahébourg, les plaisanciers de Mahébourg ont mis à disposition leurs bateaux", raconte Daveena Aubeeluck-Bauluck du club de plongée de Mahébourg. "Nous sommes très touchés par ce problème, et en tant que jeunes, c’est notre priorité principale pour protéger notre lagon", témoigne cet étudiant.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Mahébourg, des milliers de mauriciens ont afflué, dimanche 9 août, dans le sud-est de l’île pour tenter d’enrayer une marée noire. Plus de 1 000 tonnes de pétrole se sont déjà échappées d’un navire qui s’est échoué il y a 15 jours sur le récif corallien.
À Mahébourg, des milliers de mauriciens ont afflué, dimanche 9 août, dans le sud-est de l’île pour tenter d’enrayer une marée noire. Plus de 1 000 tonnes de pétrole se sont déjà échappées d’un navire qui s’est échoué il y a 15 jours sur le récif corallien. (France 2)