Cet article date de plus de neuf ans.

Le Maroc développe un ambitieux programme d'énergie solaire

Le Maroc mise sur le solaire. La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé avoir financé pour près d'un milliard d'euros de projets en 2012 au Maroc. Principal projet financé par les capitaux européens, la construction d'une centrale solaire dans la région de Ouarzazate, dans le sud du pays.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Panneaux solaires. Le Maroc se lance dans la production d'énergie d'origine solaire, grâce à un ensoleillement maximum dans le sud du pays. (JEFF PACHOUD / AFP)
Le ciel pratiquement sans nuages du Maroc en général et du Sahara en particulier se prête bien à la production d'électricité d'origine solaire. A côté d'autres investisseurs comme la Banque mondiale, pour l'Europe, c'est la BEI qui montre la voie en contribuant au financement d'un grand complexe à Ouarzazate. Dans un premier temps, cette centrale produira jusqu'à 160 MW d'électricité par an, mais une fois le projet pleinement opérationnel, cette capacité pourrait être quadruplée, de quoi alimenter une ville de 250.000 habitants.

La centrale mettra en œuvre une technologie de capteurs cylindro-paraboliques à concentration qui fonctionne selon le principe suivant : sur une vaste surface, des miroirs concentrent la lumière du soleil et cette énergie est ensuite convertie en chaleur pour actionner une turbine raccordée à un générateur d'électricité.


Le projet sera achevé vers la fin de 2019 et la date de mise en service de la première centrale a été fixée à 2015. Cette centrale s'inscrit dans un vaste projet national qui avait été lancé en 2009 par le roi du Maroc.

«Le Maroc deviendra ainsi un acteur de référence dans le solaire à travers, en particulier, la satisfaction de la demande croissante en énergie, la mobilisation de son important potentiel en énergies renouvelables, en premier lieu solaire», promet le Moroccan Agency for Solar Energy.

A terme, le Maroc ambitionne de produire 2000 MW d'énergie solaire en 2020. A cette date, «42% de ses besoins en énergétiques (seront produits) à partir des sources d"énergies renouvelables et propres», selon les propos du roi.

Le royaume du Maroc importe aujourd'hui 97% de ses besoins en énergie, le pétrole représentant à lui seul 61% de sa consommation énergétique, selon Enerzine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.