Immigration : forte réduction du nombre de visas pour les pays du Maghreb

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Immigration : forte réduction du nombre de visas pour les pays du Maghreb
Article rédigé par
A.Bourse - France 3
France Télévisions

Emmanuel Macron a annoncé, mardi 28 septembre, que la France réduirait drastiquement la délivrance de visas pour les ressortissants algériens, marocains et tunisiens. La journaliste Anne Bourse, présente sur le plateau du 12/13, apporte son éclairage.


Face à ses difficultés à renvoyer en Algérie, au Maroc ou en Tunisie les ressortissants faisant l'objet d'une obligation de quitter le territoire (OQTF), la France durcit le ton. "Ces trois pays ne délivrent pas suffisamment de laissez-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés de France", indique la journaliste Anne Bourse, présente sur le plateau du 12/13, mardi 28 septembre. Sur les six premiers mois de l'année 2021, "sur 7 731 reconduites demandées à l'Algérie, seulement 22 ont été réalisées", ajoute-t-elle.

Nombre de visa divisé pour l'Algérie et le Maroc

"À Paris, on explique avoir fait preuve de patience, mais que cette fois la sanction tombe : le nombre de visas sera divisé par deux pour l'Algérie et le Maroc, et d'un tiers pour la Tunisie", indique Anne Bourse, précisant que "sur les six premiers mois de l'année, ce sont environ les trois-quarts des demandes de visas qui ont été accordées". Le nombre de visas est en baisse depuis 2017, avec 874 308 visas accordés, contre 766 575 en 2019. À quelques mois des élections présidentielles, le geste est également politique. "Le gouvernement fait cette annonce aujourd'hui, jour où Marine Le Pen annonce son référendum sur l'immigration", note la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.