Maroc : manifestations et grève générale

De nombreuses manifestations ont lieu dans le nord du pays notamment. Un appel à la grève générale a été largement suivi vendredi 2 juin pour réclamer la libération de plusieurs activistes.

France 3

Depuis huit jours, tous les soirs à la rupture du jeûne, des centaines de personnes viennent se rassembler dans le centre d'Al-Hoceïma, dans le nord du Maroc. Des hommes et des femmes qui manifestent pour demander la libération de leur leader, Nasser Zafsafi, emprisonné lundi et qui dirige un mouvement contre la corruption et pour la fin de la pauvreté dans la région du Rif. "Nous voulons du travail, des hôpitaux, des écoles. Mon père est mort d'un cancer, mon oncle est mort la semaine dernière", déplore un jeune homme.

"Nous sommes à un point de non-retour"

Un mouvement né en octobre 2016, après la mort d'un marchand de poissons qui voulait protéger sa marchandise de la destruction. "Nos mères, nos pères et nos enfants sont dans les rues. Nous sommes à un point de non-retour", explique une femme. L'interpellation de Nasser Zafsafi a eu lieu le premier jour du ramadan et la police espère que sans son leader, son mouvement va s'essouffler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nasser Zefzafi à Al Hoceïma, dans le nord du Maroc, en mai 2017.
Nasser Zefzafi à Al Hoceïma, dans le nord du Maroc, en mai 2017. (YOUSSEF BOUDLAL / REUTERS)