VIDEO. Mali : les rebelles touareg du MNLA se filment à Kidal

Le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), la rébellion touareg, déclare contrôler la région de Kidal dans ces images filmées le 4 février, alors que l'armée tchadienne a déclaré sécuriser la ville. 

REUTERS

Le MNLA, la rébellion touareg, déclare contrôler la région de Kidal, dans le nord du Mali, sur ces images de l'agence Reuters lundi 4 février, alors que l'armée tchadienne déclare sécuriser la ville. Le MNLA assure travailler en "coordination" avec les soldats français présents dans cette région.

Kidal, à 1 500 kilomètres au nord de Bamako, a longtemps été le bastion d'Ansar Dine, un groupe de jihadistes. Mais, avant même l'arrivée dans la nuit du 29 au 30 janvier de soldats français qui ont pris le contrôle de l'aéroport, elle était passée sous le contrôle du Mouvement islamique de l'Azawad (MIA, groupe dissident d'Ansar Dine) et du MNLA. Selon Paris, c'est dans cette région que seraient détenus les sept otages français au Sahel.

Quelque 1 800 militaires de l'armée tchadienne, le plus gros contingent africain dans le pays, sécurisent la ville de Kidal, dans le massif montagneux des Ifoghas, avec la volonté affichée d'affronter les islamistes.

capture d\'acran, 4 février 2013, Le Mouvement national pour la libération de l\'Azawad (MNLA), la rébellion touareg, déclare contrôler la région de Kidal dans ces images filmées de Reuters le 4 février. Kidal, à 1 500 kilomètres au nord de Bamako,
capture d'acran, 4 février 2013, Le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), la rébellion touareg, déclare contrôler la région de Kidal dans ces images filmées de Reuters le 4 février. Kidal, à 1 500 kilomètres au nord de Bamako, (REUTERS)