VIDEO. Mali : l'armée tchadienne débarque à Kidal

La traque des combattants islamistes qui se seraient réfugiés dans le massif des Ifoghas, au nord de Kidal, près de la frontière algérienne, se poursuit. Les soldats français et maliens sécurisent les autres villes libérées ces dernières semaines.

ECPAD

Quelque 1 800 soldats tchadiens sont arrivés en renfort des militaires français dans la région de Kidal (Mali), dernier fief des groupes jihadistes armés, qui ont perdu des "centaines" de combattants depuis le début de l'intervention française, selon le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Les forces françaises, qui totalisent aujourd'hui 4 000 hommes, soit presque le double de ce qui avait été annoncé au début du conflit, patrouillent avec l'armée malienne dans les villes de Gao et Tombouctou.

La traque des chefs et combattants islamistes qui se seraient réfugiés dans le massif des Ifoghas, près de la frontière algérienne, se poursuit. Des frappes aériennes massives ont été menées ces derniers jours dans la région de Tessalit et d'Aguelhok, au nord de Kidal, visant "principalement des dépôts logistiques et des centres d'entraînement", toujours selon le ministre français de la Défense.

Des soldats tchadiens en renfort à Goa (Mali) le 25 janvier 2013
Des soldats tchadiens en renfort à Goa (Mali) le 25 janvier 2013 (JEREMIE FARO / ECPAD / AFP)