Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo Hollande après le double attentat au Niger : "Nous ne laisserons rien passer"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
DLTFTV_MAM_3182644 (FRANCETV INFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Deux attaques suicides ont eu lieu, jeudi, contre le camp militaire d'Agadez et un site d'extraction d'uranium du groupe français Areva, à Arlit.

Paris appuiera "tous les efforts des Nigériens pour faire cesser la prise d'otages" en cours à Agadez et "anéantir" le groupe qui a attaqué ce camp militaire et un site d'Areva, à Arlit. C'est l'essentiel de la déclaration du chef de l'Etat depuis Leipzig, en Allemagne, jeudi 23 mai au matin.

"Il ne s'agit pas d'intervenir au Niger comme nous l'avons fait au Mali, mais nous aurons la même volonté de coopérer pour lutter contre le terrorisme", a déclaré François Hollande. "Que chacun comprenne bien que nous ne laisserons rien passer et que nous appuierons tous les efforts des Nigériens pour faire cesser cette prise d'otages et pour anéantir le groupe qui a porté ces attaques", a-t-il poursuivi.

Le président de la République a souligné la nécessité de renforcer la sécurité sur le site, même s'il a jugé le dispositif en vigueur "efficace" : "Nous protégerons aussi nos intérêts, car à Arlit, c'est l'intérêt d'une grande entreprise française" qui a été visé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.