VIDEO. Fabius : "Bloquer les terroristes, c'est fait" au Mali

La progression des groupes islamistes vers le sud du Mali est stoppée et la France a commencé à "s'occuper des bases arrières des terroristes" dans le nord du pays, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie.

Francetv info

La progression des groupes islamistes vers le sud du Mali est stoppée par l'opération militaire française, a déclaré le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, dimanche 13 janvier au micro de RTL. L'armée française a maintenant commencé à "s'occuper des bases arrières des terroristes" dans le nord du pays.

Le ministre des Affaires étrangères a rappelé que l'opération française avait trois objectifs : "bloquer l'avancée des terroristes", "permettre de recouvrer l'intégrité du Mali, ça va prendre plus de temps", et "l'application de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU" qui prévoit un dialogue politique et de traiter l'aspect développement du pays.

Des renforts pourraient être envoyés au Mali cette semaine

"Si la France n'était pas intervenue, [les islamistes] risquaient d'aller jusqu'à Bamako avec des conséquences épouvantables", a-t-il insisté. "La vocation essentielle" de l'engagement militaire français "est d'être aérienne", a aussi indiqué le ministre, précisant qu'il nécessitait des forces spéciales au sol pour guider les avions sur leurs cibles.

Il a aussi laissé entendre que des renforts français pourraient être envoyés au Mali cette semaine, en accompagnement du renforcement de l'armée malienne et de l'arrivée de troupes africaines. Interrogé sur la durée de l'intervention française en première ligne, Laurent Fabius a estimé que "pour ce qui est de l'aspect impliquant le plus la France, c'est une question de semaines".

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 12 janvier 2013 à l\'Elysée (Paris).
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 12 janvier 2013 à l'Elysée (Paris). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)