VIDEO. Au Mali, les militaires français traquent les islamistes au nord de Gao

Cette opération est l'une des plus importantes en termes d'effectifs engagés depuis le début du conflit. Elle mobilise un millier d'hommes, plusieurs dizaines de blindés, des hélicoptères, de l'artillerie, des drones et de l'aviation.

France 2 - Gérard Grizbec et Tristan Lebras

Alors que la France a commencé à retirer ses troupes, presque quatre mois jour pour jour après le début de son opération militaire contre les combattants islamistes au Mali, elle mène depuis dimanche 7 avril une vaste opération pour traquer les jihadistes dans une vallée au nord de la ville de Gao.

Cette opération, baptisée "Gustav", est l'une des plus importantes en termes d'effectifs engagés depuis le début du conflit en janvier. Elle mobilise un millier d'hommes, plusieurs dizaines de blindés, des hélicoptères, de l'artillerie, des drones et de l'aviation.

Plus de 300 obus et roquettes de gros calibre découverts

Lors de sa première journée, les hommes du génie ont trouvé et neutralisé environ 340 obus et roquettes de gros calibre, sommairement cachés sous des acacias le long d'un oued asséché, dans des ravins creusés par l'érosion, rapportent les envoyés spéciaux de France 2, Gérard Grizbec et Tristan Lebras.

L'opération va se poursuivre au cours des prochains jours. Soldats français et maliens doivent passer au peigne fin cette vallée de vingt kilomètres de long sur deux de large, où des groupes jihadistes pourraient se cacher. 

Des militaires français participent à une opération, le 8 avril 2013, à une centaine de kilomètres au nord de Gao (Mali).
Des militaires français participent à une opération, le 8 avril 2013, à une centaine de kilomètres au nord de Gao (Mali). (JOEL SAGET / AFP)