Sahel : Emmanuel Macron annonce la fin de l’opération Barkhane

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Sahel : Emmanuel Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Brogat, L. Saadi - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 10 juin, la fin de l’opération Barkhane au Sahel. Le chef de l’État estime que la présence des 5 000 soldats français sur place n’est plus adaptée à la réalité des combats contre les jihadistes.

Dans les rues de Bamako, au Mali, l’annonce du retrait de la force Barkhane s’est rapidement répandue. Pour Mamadou Sangare, producteur culturel, cette décision est "un coup dur en premier lieu pour l'armée malienne". Depuis sept ans, les militaires français sont déployés au Mali et dans quatre autres pays du Sahel, pour un total de 11 bases et de 5 100 hommes. Au fil de sa mission, la force a engrangé des succès, mais sans parvenir à enrayer la spirale jihadiste.

Deux coups d’État au Mali

"Quand l’opération a commencé, il s’agissait de combattre le terrorisme simplement au nord du Mali, sur la frontière avec l’Algérie. Malgré la présence de Barkhane, le terrorisme s’est étendu au centre du Mali et s’est même exporté au-delà, pour atteindre le Burkina et le Niger", explique Seidik Abba, journaliste spécialiste des questions africaines. Les deux coups d’État survenus au Mali depuis août ont finalement accéléré ce retrait, dont la date n’est pas encore connue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.