Prise d'otages à Bamako : zoom sur la présence militaire française au Mali

En marge de la prise d'otages au Mali, France 2 s'intéresse à la présence des soldats français au Mali dans le cadre de l'opération Barkhane.

Une prise d'otages de grande ampleur a lieu vendredi 20 novembre dans l'hôtel Radisson à Bamako, la capitale malienne. L'attaque vise-t-elle la France, dont l'armée est présente au Mali dans le cadre de l'opération Barkhane ? Plus de 1 000 militaires y sont déployés depuis août 2014. La mission ? Traquer les groupes islamistes qui veulent faire du nord du pays un sanctuaire jihadiste. C'est une opération difficile, ponctuée d'affrontements réguliers avec les jihadistes.

20 tonnes d'armements saisis

Depuis le début de l'opération Barkhane, deux soldats français sont morts et dix autres ont été tués durant l'opération Serval qui précédait Barkhane. Selon le commandement français, 145 jihadistes ont pu être neutralisés, dont 65 capturés. Et ce sont près de 20 tonnes de munitions et d'armements qui ont été saisies. L'armée française estime que le nord du Mali n'est plus un sanctuaire jihadiste, mais qu'il est essentiel de continuer à sécuriser la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des troupes maliennes devant l\'hôtel Radisson Blu à Bamako (Mali), le 20 novembre 2015.
Des troupes maliennes devant l'hôtel Radisson Blu à Bamako (Mali), le 20 novembre 2015. (HABIBOU KOUYATE / AFP)